• Voyage à Porto

Porto et l'après confinement

Mis à jour : avr. 29



Comme la France, le Portugal dans son entièreté est soumis aux règles strictes de confinement. Elles devraient normalement commencer à s'amoindrir début mai d'après l'allocution du premier ministre portugais António Costa.


Ce déconfinement, comme en France, sera très lent, et progressif et de nombreux secteurs se maintiendront fermés pour éviter la fameuse "deuxième vague". Le Portugal parle d'un retour à la normale à partir de septembre minimum, afin d'éviter le retour des familles d'immigrés françaises en août pour les vacances, comme le veut la tradition.


C'est une situation inédite, dont l'évolution est très difficile à prévoir, tant au niveau de la fin de la période de confinement comme expliqué ci-dessus, que comment les différents acteurs économiques et privés vont se comporter à la fin dudit confinement.


En effet, des voix s'élèvent déjà pour que cette pandémie soit la sonnette d'alarme mondiale d'une remise en question à tous les niveaux : au niveau de notre relation à la communauté d'une part et de l'avenir globale de notre économie d'autre part.


On voit bien que l'affaissement constant et organisé des services publics depuis des décennies par les différents partis politiques a des conséquences catastrophiques. Et c'est pendant cette crise sanitaire que cela revient de plein fouet. Notre relation à la collectivité, à la communauté est très fragile, voire absente. Du moins en France. Au Portugal, cela n'est pas si vrai : on voit bien que, même si les services publics sont à l'agonie, les portugais gardent un sens réel du vivre ensemble. La solidarité est présente, mais on le voit, de plus en plus affaiblie au fur et à mesure que le Portugal est l'une des destinations préférées pour le tourisme court, de masse, ou l'installation des retraités français et étrangers. Ces derniers amènent avec eux leur propre conception de la vie en communauté, détériorant ainsi les liens sociaux préexistants. Voyage à Porto essaye, avec notre conception du voyage et notre passion pour le pays, d'aller à l'inverse de cette tendance en créant un lien entre les voyageurs et les habitants, sans dénaturer la culture locale.


Concernant l'économie globale, et mondiale, la situation montre parfaitement qu'elle est à bout de souffle et qu'il faut urgemment trouver d'autres modes de consommation : plus local, plus respectueux de l'environnement, plus dirigé vers la décroissance que vers cette obsession de croissante constante (laquelle n'a aucun sens, car tout ce qui nous entoure est par principe limité : espaces, ressources etc...). L'infinie croissance est donc un mythe, et il est dangereux. L'épidémie a un lien direct avec notre rapport à l'environnement et sa destruction.


À notre échelle, nous espérons que les consciences s'élèveront vers un concept de tourisme sain, durable, qui protège et met en valeur les cultures locales au lieu de les utiliser et de les vendre au plus offrant. Que le tourisme soit une option autorisée et maitrisée par les locaux au lieu d'une contrainte qui ampute leur vie quotidienne.


Voyage à Porto appelle donc les acteurs du tourisme à prendre conscience rapidement des comportements urgents à adopter !




www.voyage-a-porto.com / www.voyage-a-lisbonne.com


Les recherches qui vous ont permis de trouver cet article : coronavirus, covid-19, coronavirus chiffres, statistiques coronavirus live, statistiques covid-19, coronavirus portugal, coronavirus lisbonne, covid-19 porto, covid-19 portugal, confinement portugal, coronavirus au portugal, comment se passe le confinement au portugal, règles de confinement, coronavirus france, coronavirus espagne, coronavirus italie, coronavirus monde, confinement lisbonne, activités confinement, que faire en confinement, idées activités confinement